Previous Article Next Article Les choix et leurs influences que j’ai dû faire pour partir au Japon

Les choix et leurs influences que j’ai dû faire pour partir au Japon

Hey ! Moi c'est Ludo. Amateur de culture japonaise. Je vais bientôt accomplir un objectif qui me tient a coeur depuis longtemps. Partir au Japon ! Mais pour avoir une expérience encore plus forte (et parce que j'ai un petit budget). Je vais partir équipé uniquement d'un sac et essayé de me débrouiller sur place pour trouver un logement et de quoi vivre. Si mon histoire t'intéresse n'hésite pas à faire un tour sur ludovoyageensacados.fr
Les choix et leurs influences que j’ai dû faire pour partir au Japon Posted on 27 mai 2019Leave a comment
Hey ! Moi c'est Ludo. Amateur de culture japonaise. Je vais bientôt accomplir un objectif qui me tient a coeur depuis longtemps. Partir au Japon ! Mais pour avoir une expérience encore plus forte (et parce que j'ai un petit budget). Je vais partir équipé uniquement d'un sac et essayé de me débrouiller sur place pour trouver un logement et de quoi vivre. Si mon histoire t'intéresse n'hésite pas à faire un tour sur ludovoyageensacados.fr

La dernière fois, je t’avais parlé des raisons qui m’ont amené à vouloir aller au Japon.

Aujourd’hui, je vais te parler des conditions dans lesquelles j’ai fais mes choix et de leurs influences pour partir au Japon. En espérant que tu te reconnaisses dans certains traits de mon récit et que cela t’aide à prendre ta décision si tu hésites à partir.

Bref résumé de ma vie

Alors je pense que tu le sais déjà, mais je m’appelle Ludo. J’ai 23 ans et j’ai fait des études de commerce, marketing digital & différentes formations web. J’ai grandi en République démocratique du Congo et j’ai fait mes études en France plus particulièrement à Nantes, Metz, Nancy & Paris.

Après avoir fini mes études, j’ai essayé d’intégrer une entreprise précise, mais malgré de nombreuses tentatives, je n’ai pas été recruté. Je suis retourné au Congo pour travailler.
Il faut savoir que la R.D.C. est un pays particulier surtout si tu n’as jamais été en Afrique de l’Ouest. J’ai déjà écrit plusieurs articles dessus, mais je n’en suis pas assez satisfait pour les partager. Je me donne donc un peu de temps pour prendre du recul, les récrire et ensuite te partager mes articles.

Ma vie en R.D. Congo

Je suis donc en R.D.C. dans un pays où j’ai grandi, mais où j’en ai que peu de relations sociales excepté ma famille et quelques amis. À noter qu’il y a très peu d’expatriés de mon âge en R.D.C. et bien que je m’entende bien avec des personnes plus âgées que moi les centres d’intérêt ne sont pas les mêmes. Beaucoup pensent carrière, famille, stabilité là où moi je cherche plus à vivre de belles aventures et découvrir le plus de choses possible. Il est aussi difficile d’avoir des amitiés profondes avec les Congolais qui ont toujours vécu sur place, car il y a une réelle barrière sociale et une vision du monde très différente.

Je compensais ce manque d’interaction social par le sport : course, tennis, volley, musculation, yoga, golf tous y est passé. Et bien que le boulot m’occupe une bonne partie de ma journée. Il me restait pas mal de temps libre. J’ai donc consommé du contenu en grande quantité : Netflix, YouTube, blog, vlogs, reportage. Mais je suis rapidement arriver à la conclusion simple que, créer du contenu est plus enrichissant que le consommer ! C’est avec cette idée en tête que je me suis lancé sur plusieurs projets. Partir au Japon, créer ce blog, avoir une chaîne YouTube et d’autres projets sur lesquels je travaille, mais que je préfère ne pas partager pour l’instant.

Mon problème majeur pour partir

Seul bémol je n’ai pas beaucoup d’argent de côté. Pour le moment, mon travail m’a coûté plus d’argent qu’il ne m’en a rapporté. Et oui malgré un salaire plus que correct par rapport aux normes françaises au Congo ce n’est pas vraiment suffisant. Kinshasa est la ville la plus chère d’Afrique pour les expatriés et la 3e ville la plus chère au monde. Par exemple, mon loyer est de 1 300 $ pour un appartement de 20 m² avec une chambre, une salle de bain et un salon/cuisine. En plus, j’ai fait une bonne affaire (je suis revenu juste après les tensions politiques et la demande était plus basse que d’habitude). En France exceptée peut-être à Paris on peut trouver mieux pour environ 3 fois moins cher. Il en est de même pour la nourriture ou même le sport en club qui est un luxe !

D’ici quelque temps, la tendance aurait pu s’inverser puisque j’allais finir ma période « d’essai » et j’aurais donc pu espérer un salaire qui me permettrait de mettre de l’argent de côté. Mais je préfère partir avant de vraiment rentrer dans une routine et avant que mon départ puisse porter préjudice à mon entreprise et/ou ma carrière.

J’espère que cet article t’aura plus ! La prochaine fois, je te parlerai des recherches et préparations de formalité avant de partir au Japon.

Mata raishu また来週

Hey ! Moi c'est Ludo. Amateur de culture japonaise. Je vais bientôt accomplir un objectif qui me tient a coeur depuis longtemps. Partir au Japon ! Mais pour avoir une expérience encore plus forte (et parce que j'ai un petit budget). Je vais partir équipé uniquement d'un sac et essayé de me débrouiller sur place pour trouver un logement et de quoi vivre. Si mon histoire t'intéresse n'hésite pas à faire un tour sur ludovoyageensacados.fr

Laisser un commentaire